Une journée à Porquerolles pendant vos vacances

 

Elle attire 10 000 visiteurs par jours en plein été, l’île de Porquerolles est un véritable paradis sur terre pour les amoureux de la nature en tout genre, qu’il s’agisse du randonneur à vélo ou à pied, ou du plongeur avec ou sans bouteilles.

Pour vous rendre à Porquerolles vous devez empruntez des navettes au départ de Toulon, Hyeres, La Londe les Maures, Le Lavandou , les traversées n’excédent guère les 30 minutes voire 10 minutes à peine depuis la presqu’île de giens, et faire attention aux horaires afin de de pas rester coincé sur l’île le soir venu, le service maritime ne fonctionnant pas la nuit, mis à part les taxis au coût exorbitant, Vous avez la possibilité d’embarquer vos vélos sur le bateau moyennant finance, je ne sais pas si il ne vaut mieux pas louer un deux roues sur place, c’est peut-être plus rentable.

Les navettes de La tour fondue à Porquerolles

Si vous souhaitez séjourner ici, pensez à réserver un peu l’avance, surtout en saison où l’offre est inférieure à la demande, je ne vous conseille pas d’adresse en particulier, vous trouverez surement l’hébergement de votre choix en pianotant sur votre site de réservation habituel.

A votre arrivée sur l’île, il vous faudra traverser tout le quai du port pour accéder au village, où vous trouverez tous les commerces, restaurants, location de vélo, glaciers, hôtels, épicerie et services, poste et annexe de la mairie etc.

Quai du port de porquerolles avec en premier plan un pointu

Les amateurs de baignade et farniente resteront sur le coté nord où se trouvent toutes les plages de sable fin, les amateurs d’étendues sauvages mettront le cap au sud pour découvrir une cote escarpée, naturelle, magnifique, accessible à pied ou en vélo selon le mode de déplacement que vous avez choisi.

Réserver votre hôtel à Porquerolles

Au chapitre des curiosités à voir ici, vous trouvez en tête de liste un  moulin vieux de 200 ans entièrement restauré en 2007 et qui se trouve non loin de la sortie du village à 200 mètres au sud du fort de Sainte Agathe il surplombe le port, le lieu est d’une beauté exceptionnelle. Toujours en partant vers le sud, le chemin vous emmène vers le phare du cap d’arme, qui culmine à 84 mètres et a une portée de 54 kilomètres, voilà pour les chiffres, retenez simplement que depuis cet emplacement vous avez une vue imprenable sur la presque totalité de l’île.

Le moulin du bonheur en gros plan

Les lieux sont aussi propices à la pratique de la plongée sous-marine, avec bouteilles pour les bulleux ou en apnée pour les puristes, de nombreuses épaves bordent la cote porquerollaise en raison de l’opération de sabordage de la marine française pendant la deuxième guerre mondiale, certaines profondes comme le donator, d’autres moins comme le cimentier qui gît par à peine 10 mètres de fond devant le phare de la jaune garde à l’ouest de l’île. En saison de nombreux clubs de plongée sous-marine proposent des sorties tous niveaux sur ces vestiges.

Si vous visiter cette île lors de vos prochaines vacances, prenez en soins, le risque d’incendie est élevé à cet endroit et sachez que l’eau potable est acheminée par bateau tous les matins afin de pourvoir à la consommation des habitants et des touristes, prenez soins de la faune et de la flore qui sont très fragiles pour que vos enfants puissent encore s’émerveiller devant ce joyau de la nature dans quelques décennies.